Les graffitis de la maison d'arrêt de Guingamp : Chapitre de l'exposition "La mémoire des murs", initiée par Jean-Claude Vimont (2014)

Résumé : L'ancienne maison d'arrêt de Guingamp est une prison cellulaire construite de 1836 à 1840 sur les plans de l'architecte Louis Lorin, suivant le modèle "pennsylvanien", c'est-à-dire en aménageant des cellules individuelles permettant une séparation stricte entre les détenus. Cette conception basée sur une application précoce du régime d'enfermement cellulaire a valu à la prison de Guingamp le qualificatif rétrospectif de prison "humaniste". L'établissement est entré en service comme maison d'arrêt, de justice et de correction en 1841 et il a cessé son activité en 1934. Comme beaucoup d'autres prisons de faibles capacités fermées dans l'Entre-deux-guerres, elle fut rouverte à partir de 1941 et ne ferma définitivement ses portes qu'en 1952. Les détenus incarcérés lors de cette dernière période d'activité ont laissé des traces de leur passage par les nombreux graffitis sur les murs de leurs cellules. Les motifs de ces graffitis sont très marqués par le contexte politique de l'incarcération. Ainsi, des croix gammées nazies cohabitent avec des croix de Lorraine gaullistes, autant de symboles laissés successivement par des résistants et des collaborateurs.
Type de document :
Autre publication
Chapitre de l'exposition "La mémoire des murs" (graffitis de prisons, de prisons politiques et mi.. 2017, https://criminocorpus.org/fr/ref/25/18583/
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01520478
Contributeur : Marc Renneville <>
Soumis le : mercredi 10 mai 2017 - 15:01:31
Dernière modification le : dimanche 14 mai 2017 - 01:05:38

Fichier

MA Guingamp JLS et MR.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01520478, version 1

Citation

Marc Renneville, Jean-Lucien Sanchez. Les graffitis de la maison d'arrêt de Guingamp : Chapitre de l'exposition "La mémoire des murs", initiée par Jean-Claude Vimont (2014). Chapitre de l'exposition "La mémoire des murs" (graffitis de prisons, de prisons politiques et mi.. 2017, https://criminocorpus.org/fr/ref/25/18583/. <halshs-01520478>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

55

Téléchargements du document

16